Initiatives transverses

En 2020, le CNRS et la MPDF (Mission pour la Place des Femmes au CNRS) créent un réseau de correspondant.e.s égalité (COREGAL) dans les unités de recherche et en régions.

Heudiasyc a rejoint le réseau Coregal de la délégation CNRS des Hauts-de-France en 2020.

Ce réseau vise à promouvoir l'égalité femme-homme au travail à travers différentes actions :

  •  Faire connaître et diffuser les éléments du plan d'action national du CNRS et plus largement de la politique portée par la délégation au sein des unités ;
  • Sensibiliser aux objectifs du plan d'action et mener des actions à destination des personnels de l'unité.
 Référente parité de l'unité : Hélène Ballet

 

 

 

En 2021, le laboratoire Heudiasyc a mené deux actions dans le cadre de la parité, avec pour objectif la sensibilisation des jeunes femmes aux études scientifiques, notamment dans l'informatique :

  • Réalisation de portraits vidéos des chercheuses du laboratoire (Voir les vidéos)
  • Journée de sensibilisation aux métiers de la recherche scientifique avec présentations plénières, table ronde et pièce de théâtre participative sur les violences sexistes et sexuelles au travail. (+ d'infos)

 

 

La direction du laboratoire Heudiasyc a souhaité démarrer à l'automne 2020 une action de réflexion sur l'impact environnemental de ses activités. Celle-ci s'est rapidement mise en place avec la nomination d'un référent (Franck Davoine) et d'un coréférent (Bertrand Ducourthial) sur les questions de durabilité.

Un premier atelier de cette action " EcoHDS " a été organisé en janvier 2021 sur le thème de la sobriété numérique. Les échanges ont permis de lister des bonnes pratiques environnementales qui pourraient être mises en place au sein du laboratoire.

 Référents durabilité de l'unité : Franck Davoine & Bertrand Ducourthial
Empreinte carbone du laboratoire en 2019, en tonne équivalent CO2
Empreinte carbone du matériel informatique acheté, en tonne équivalent CO2
Empreinte carbone des achats de biens et de services, en tonne équivalent CO2
 

En mars 2021, nous avons entrepris l'évaluation de l'empreinte carbone du laboratoire pour les années 2019 et 2020. Ce bilan carbone, demandé par les tutelles du laboratoire, vise à identifier des actions permettant de réduire notre empreinte environnementale.

Pour réaliser ce bilan, nous avons utilisé l'outil GES 1point5 1 développé spécifiquement pour les laboratoires de recherche par le GDR Labos 1point5 soutenu par le CNRS, l'INRAE et l'ADEME. " GES " signifie Gaz à Effet de Serre ; il s'agit de ramener les activités en une unité commune : la tonne équivalent CO2. " 1point5 " fait référence à l'objectif d'augmentation de la température terrestre espérée. Dans sa version V1, l'outil tenait compte des consommations des bâtiments du laboratoire (chauffage, électricité, gaz réfrigérants. . . ), des déplacements domicile-travail et de nos missions professionnelles.

L'outil Ecodiag 2, développé par les membres du GDS EcoInfo du CNRS, nous a permis de calculer le bilan carbone de notre parc informatique. L'empreinte carbone des achats du laboratoire a plus récemment été estimée à l'aide de la Nomenclature Achats Recherche Enseignement Supérieur (NACRES). L'estimation consiste essentiellement à faire correspondre à chaque code NACRES de nos achats de biens et de services un facteur d'émission monétaire (exprimé en kg eCO2 par euro dépensé) calculé à partir de la base carbone de l'ADEME (France), de la base américaine Comprehensive Environmental Data Archive (CEDA) et de l'archive de l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA). La répartition des sources d'émissions (kg eCO2) calculée par GES 1point5 pour l'année 2019 est présentée sur les figures 19, 20, 21. L'analyse du bilan carbone du laboratoire va nouséclairer sur nos émissions de GES.

Le calcul des bilans de gaz à effet de serre (BGES) du laboratoire pour les trois années 2019, 2020 et 2021 est de 4 tonnes de CO2 équivalent par personne en 2019, de 1,8 tonne en 2020 et de 2,2 tonnes en 2021. La pandémie a fortement réduit les missions ainsi que les transports domicile-travail.

 

 

Chargée de promouvoir l'action nationale du CNRS en matière d'accès et de maintien à l'emploi des personnes handicapées, la Mission Insertion Handicap (MIH) de la direction des ressources humaines du CNRS définit les actions prioritaires de la politique handicap du CNRS et coordonne l'information liée au dispositif de sensibilisation et d'intégration.

Dans ce cadre, la direction des ressources humaines du CNRS a nommé des référents handicap au sein des laboratoires de recherche, rattachés aux délégations régionales.

Consulter le plan d'actions Handicap 2020-2023 du CNRS

Référente Handicap de l'unité : Séverine Paprzycki